Tél. 06 52 17 80 99

Schiele Egon

1890-1918 : Peintre précoce à la carrière fulgurante, Schiele subit très tôt l’influence de Gustav Klimt et de la Sécession viennoise, dont il se détachera peu à peu pour trouver son propre style, en particulier dans la représentation de grands nus expressifs. Il commence à peindre dès 1905 : ses premières œuvres sont surtout des autoportraits sans concession, voire exagérément cruels, dans lesquels transparaissent la détresse et les névroses de l’artiste. Transgressant les normes morales (ses dessins jugés immoraux lui vaudront trois de jours de prison en 1912), Schiele bouleverse également la morale religieuse de l’époque en peignant Le Cardinal et la Nonne (1912). Dessinateur exceptionnel, Schiele montre avec violence la vérité crue des corps et la misère de ses modèles. Mais ces études sont aussi des recherches formelles sur l’expressivité de la figure humaine : pour les réaliser, l’artiste étudie dans un hôpital psychiatrique les attitudes des malades et s’inspire des membres désarticulés des marionnettes. Portraitiste intransigeant de lui-même et de la société, sa peinture explore les thèmes souvent entremêlés de l’amour et la mort. D’un même pessimisme, ses quelques paysages sont des allusions à une nature desséchée et stérile. Schiele meurt à l’âge de 28 ans de la grippe espagnole, au moment où sa vie se fait plus sereine, et où son œuvre rencontre un premier grand succès lors de l’exposition de la Sécession viennoise de 1918.
Vous aimez cet artiste !! confiez nous la reproduction du tableau que vous préférez.

Voici 1–24 sur 115 résultats