Tél. 06 52 17 80 99

Modigliani Amédéo

1885-1920 : Né dans une famille ruinée, Amedeo Modigliani connaît une enfance misérable et marquée par la maladie (typhoïde, tuberculose). Il suit très tôt des cours de dessin dans sa ville natale de Livourne, en Toscane. Il part ensuite étudier à Florence, Rome et Venise, et arrive à Paris en 1906, à l’âge de vingt-deux ans. Il s’installe d’abord au Bateau-Lavoir, à Montmartre, puis à Montparnasse, où il fréquente les milieux de l’avant-garde artistique internationale.

Modigliani rencontre son premier acheteur, Paul Alexandre, en 1907, et expose à partir de l’année suivante au Salon des Indépendants. Au contact des œuvres de Cézanne, Picasso et Toulouse-Lautrec, mais aussi de l’art africain, ses compositions se renforcent et sa ligne s’accentue. En 1909 il rencontre Constantin Brancusi, qui l’encourage à se mettre à la sculpture. Ses Têtes sculptées sont inspirées du même idéal de pureté et de primitivisme que ses toiles. Mais Modigliani doit cesser la sculpture en raison de l’effort physique qu’elle nécessite et de la poussière générée qui pollue ses poumons fragiles.

L’artiste exécute essentiellement des nus et des portraits, notamment de sa femme Jeanne Hébuterne et de ses amis, comme Jean Cocteau ou Chaïm Soutine : il y recherche une forme idéale, abstraite, du visage et du corps humains, dans un rythme et une poésie de la ligne étirée qui lui son propres. En 1917 pourtant, ses nus exposés à la galerie Berthe Weill font scandale.

Amedeo Modigliani, victime d’une santé fragile et d’excès en tous genres, meurt en 1920 à l’âge de trente-cinq ans.
Vous aimez cet artiste !! confiez nous la reproduction du tableau que vous préférez.

Voici 1–24 sur 44 résultats