Tél. 06 52 17 80 99

Ingres Jean Dominique

1780-1867: Ingres est considéré aujourd’hui comme un maître du classicisme, en raison de sa virtuosité de dessinateur et des sujets classiques abordés dans ses toiles, mais son œuvre recèle de nombreuses bizarreries, et son grand sens de la stylisation et de la couleur le place en dehors de tout classement. Né dans le sud-ouest de la France, il arrive à Paris à l’âge de 17 ans et intègre l’atelier le plus célèbre de l’époque, celui du peintre David, véritable laboratoire du néo-classicisme. Il se détache peu à peu de l’emprise du maître et obtient le Prix de Rome en 1801, qui lui permet de séjourner à Rome à partir de 1806 (il vivra en tout 25 ans en Italie). Il envoie des œuvres importantes, notamment Œdipe et le Sphinx (1808), et se consacre quelque temps à de petits tableaux « troubadour », en référence aux sujets médiévaux (Paolo et Francesca, 1814). Très tôt dans sa carrière, Ingres peint des portraits somptueux, très prisés de la haute société, où il allie la vérité psychologique à une grande science du rendu (Caroline Rivière, 1805). Il est également le peintre de la sensualité féminine qu’il célèbre toute sa vie, de la pudique Baigneuse Valpinçon (1808) au Bain turc (1862) débordant de chairs. Mais Ingres se veut avant tout peintre d’histoire : Le Vœu de Louis XIII obtient un accueil triomphal au Salon de 1824, ce qui n’est pas le cas de ses autres tableaux d’histoire. Il exécute également des œuvres à sujet religieux, notamment de nombreuses Vierge à l’hostie à la fin sa carrière. Avec le temps, Ingres ne perd rien de sa vigueur créatrice (il peint Le Bain turc à l’âge de 82 ans !), et meurt en pleine gloire à 87 ans.
Vous aimez cet artiste !! confiez nous la réalisation de la copie du tableau que vous préférez

Voici les 9 résultats